De l’état du corps dépend l’état émotionnel et psychique

Faites l’expérience suivante:

Asseyez-vous sur une chaise puis fléchissez-vous, est-ce que dans cette posture vous vous sentez plutôt abattu ou plutôt fier et plein d’entrain? Puis redressez-vous tranquillement jusqu’à vous sentir étiré vers le haut. Et posez-vous la même question. Si la réponse n’est pas évidente, recommencez-là pour vérifier.Vous pouvez maintenant conclure que votre humeur dépend en partie de votre posture. En allant plus loin et au regard de mon expérience personnel, je peux affirmer que de l’état de tension de mon corps dépend mon état psychologique et la qualité de mes pensées. Une fois cela posé, il apparaît évident qu’en modifiant l’état de tension de mon corps, ma psychologie en est modifiée.

De l’état émotionnel et psychique dépend le rapport que l’on entretient avec un événement :

Un événement se présente à nous, il est évident que chacun y réagit de façon singulière, pour certain cela sera une broutille et pour d’autres un obstacle insurmontable, (par exemple: se rendre à une soirée où l’on ne connaît presque personne)  il apparaît donc que le vécu d’un événement est indépendant de l’événement lui-même puisqu’il dépend de chacun. Vous me suivez?!! Il s’avère qu’il est possible de changer le vécu d’un événement d’une personne en changeant l’état corporel interne. Je l’ai vécu à maintes reprises! Autre exemple: Une personne se sent submergée par l’ampleur du travail qui lui reste à fournir avant les vacances et ne sait absolument pas comment s’en sortir. Après une demi heure de gymnastique sensorielle, elle témoigne qu’elle sait qu’elle a toujours la même quantité de travail à effectuer et pourtant elle ne se sent plus submergée et sent que le travail va se faire et sera fait dans les temps et sans stress. Seul son état corporel a changé, elle est plus relâchée, elle s’est recentrée sur ses perceptions corporelles, elle a trouvé un nouvel état plus apaisé et la charge de travail n’est plus vécue de la même façon. Il s’agissait de sa troisième séance de gymnastique sensorielle seulement!

Publicités